AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 (dora) he takes my breath away.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
◊ DYING LIKE A SHOOTING STAR.
avatar
HUMEUR : upset.
EMPLOI : à la tête de l'empire blackwood.
LOGEMENT : #1492 greatview w/ zeck beckenridge.
http://24.media.tumblr.com/b086bad308e46ff371132eac823b6f4c/tumblr_miw8k7omFd1qbtag1o5_250.gif
FEATURING : mila kunis ◊
PSEUDO : aude ◊ hungry eyes.
CREDITS : avatar ◊ hawthorn. gifs ◊ bowlegschester + kunissexual
ICI DEPUIS : 29/09/2012
MESSAGES : 430
faire une cherry pie pour zeck ◊ aller chercher devon à l'école comme l'a demandé caleb ◊ me repoudrer le nez ◊ retrouver mon ipad ◊ éviter drea ◊ parler avec lena ◊ éviter drea ◊ vérifier les serrures de la maison ◊ acheter des fringues ◊ faire les courses ◊ vider le lave-vaisselle ◊ éviter andrea

MessageSujet: (dora) he takes my breath away.   Mer 3 Oct - 18:45

Citation :

DORA C. BLACKWOOD
all i ever wanted was the world (▶️)
-----------------------------------
~ YOU THINK YOU KNOW ME?
nom ~ Blackwood, comme Robert Edward Blackwood II, célèbre avocat, qui a été ambassadeur du pays en Angleterre passé un moment. Nom connu et réputé à Woodsboro, pour toute la richesse qui s'y apporte. Nom difficile à porter pour Dora. prénoms ~ Anthenodora Castiel Elizabeth. Raccourci à Dora Castiel, rares sont ceux qui connaissent son premier prénom en entier, et elle-même parvient a en oublier l'existence du troisième. âge, date et lieu de naissance ~ Dora va fêter ses vingt-neuf ans à Noël, le 25 décembre, donc. Elle n'est un cadeau, ne vous faites pas d'idées. Elle est native de Woodsboro et ne l'a (presque) jamais quitté. emploi ~ Malgré une licence de droit et avoir exercé pendant une année la charge d'avocate d'une entreprise, elle a préféré se tourner vers le petit café que lui a légué sa marraine. groupe ~ First gen. caractère ~ Fidèle, Aimante, Têtue, Jalouse, Possessive, Bordélique, Hyperactive, Impulsive, Bagarreuse, Souriante, Franche, Colérique, Naturelle, Lunatique, Égoïste mais Généreuse, Contradictoire selon les moments, Tactile, Sociable, Juste, Drôle, Fiable. statut financier ~ Dora est née dans le luxe et l'argent, ce n'est un secret pour personne. Toutefois, ses parents lui ont coupé à maintes fois les vivres en lui bloquant son compte du jour au lendemain, donc elle n'est pas indifférente aux fins de mois difficile. Si actuellement tout va bien, la question est "pour combien de temps?".. statut matrimonial ~ La question qui fâche. Célibataire depuis un moment, son cœur est déjà occupé, toutefois. avatar ~ Mila Kunis, babe.
~ AREN'T YOU SUPPOSED
Que savez-vous des premières séries de meurtres? Tout, absolument tout. Dora n'avait que treize ans au moment des faits ; mais elle se souvient encore de beaucoup de choses, dont des conversations entre adultes écoutées. Autant dire que cela l'a empêché de dormir correctement pendant des lustres et que cela a déclenché un problème considérable de sommeil chez elle.
Que pensez-vous du meurtre d'Alicia Peters? Simple assassinat ou début d'une nouvelle série? Elle panique, c'est un fait! Elle a connu beaucoup de morts, et a bien failli y passer une dizaine de fois. Elle pense profondément qu'il risque d'avoir des suites, et elle a peur d'être la prochaine, surtout qu'elle s'est retrouvée dans des circonstances où il pourrait avoir des représailles..
Avez-vous quelque chose à cacher? Euh.. Tout le monde a ses secrets, non?
TO ASK ME A QUESTION?prénom/pseudo ~ aude/hungry eyes. âge/région ~ on demande pas son âge à une lady/france où avez-vous connu basq? ~ mon petit doigt votre avis ~ bébé, je t'aime un dernier mot? ~ vérifiez vos portes avant de dormir


Dernière édition par Dora C. Blackwood le Sam 27 Oct - 18:59, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://beascreamqueen.forumsgratuits.com
◊ DYING LIKE A SHOOTING STAR.
avatar
HUMEUR : upset.
EMPLOI : à la tête de l'empire blackwood.
LOGEMENT : #1492 greatview w/ zeck beckenridge.
http://24.media.tumblr.com/b086bad308e46ff371132eac823b6f4c/tumblr_miw8k7omFd1qbtag1o5_250.gif
FEATURING : mila kunis ◊
PSEUDO : aude ◊ hungry eyes.
CREDITS : avatar ◊ hawthorn. gifs ◊ bowlegschester + kunissexual
ICI DEPUIS : 29/09/2012
MESSAGES : 430
faire une cherry pie pour zeck ◊ aller chercher devon à l'école comme l'a demandé caleb ◊ me repoudrer le nez ◊ retrouver mon ipad ◊ éviter drea ◊ parler avec lena ◊ éviter drea ◊ vérifier les serrures de la maison ◊ acheter des fringues ◊ faire les courses ◊ vider le lave-vaisselle ◊ éviter andrea

MessageSujet: Re: (dora) he takes my breath away.   Mer 3 Oct - 18:45

Citation :

NOBODY SAID IT WAS EASY,
but no one ever said it would be that hard
-----------------------------------
once upon a time
EVERY STORY BEGINS LIKE THAT
Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Sed non lectus sapien, et feugiat lacus. Vivamus urna mauris, hendrerit ut tincidunt a, sagittis ac mi. Curabitur ut massa sapien. Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Nulla in diam nibh. Duis sit amet sapien id nisi feugiat aliquam nec nec nisi. Proin ullamcorper sem nec massa pretium gravida. Pellentesque tincidunt mi et lorem ultricies consectetur. Aenean sed quam nibh. Class aptent taciti sociosqu ad litora torquent per conubia nostra, per inceptos himenaeos. Vivamus quis mauris convallis nunc bibendum dignissim.

'cause even though you left me here, i have nothing left to fear
THERE ARE ONLY WALLS THAT HOLD ME HERE
(avril 2001) Lâches-moi! Ne me touches pas. J'ai réussi à me débrouiller sans toi ces quatre derniers mois, crois-moi, j'y arriverais jusqu'au bout.
C'est sur ces douces paroles que Dora quitta la voiture noire, sans un regard à son père. Elle devait garder la tête haute. Sa fierté en place. Elle avait réussi à retrouver un semblant d'elle-même lorsqu'elle avait enfilé son uniforme rouge et blanc de Woodsboro High. C'était comme si, petit à petit, elle se retrouvait. Toutefois, il manquait toujours ce petit quelque chose, non, ce trou béant que rien, ni le soleil de Californie, ni son poste de capitaine des cheerleaders ne pouvaient remplacer. Comme quoi, la perte d'un être cher pouvait bousculer tout un monde. Au lieu de se soucier d'elle - ou où s'étaient envolés son meilleur ami, sa femme et leur fils - son père l'avait expédiée à New York. Dora aimait New York. Mais l'idée que son père l'éloigne du peu qu'il lui restait, cela l'avait rendue folle. Sa mère était en France, sur le tournage de son dernier film, laissant sa fille seule avec ce tyran. Elle avait disjoncté, pété un câble, avait réussi à s'évader de cette prison dorée. Oh, elle menait toujours la belle vie, à la grosse pomme. Gosse de riche, dans une école privée. Toutes les filles l'adulaient, elle avait tous les garçons à ses pieds. Quand on s'appelle Blackwood, que notre mère est une actrice oscarisée, que notre père est une personnalité politique reconnue et qu'on a une belle gueule, ça fait des ravages. Pourtant, elle s'en fichait. De toutes ces filles qui auraient tout donné pour être sa copine, de tous ces mecs qui auraient voulu un flirt. Ils n'avaient aucune importance à ses yeux : ils étaient invisibles. Elle avait attendu, avait analysé les conversations les plus récentes qu'ils avaient eu. Rien. Il n'y avait rien pour expliquer ce qu'il s'était passé. Et jour après jour, cela empirait. Et puis, elle aperçu une silhouette familière au détour d'un couloir. Puis une, deux, trois autres. Elle se sentit un peu plus vivante, moins vide, lorsque ses yeux croisèrent ceux du grand brun. Ça y était. Elle était rentrée, elle était à la maison. C-Caleb.. C'était comme si sa promesse de ne pas pleurer avait été oubliée, comme si le masque de l'adolescente sûre d'elle et heureuse avait été brisé. En quelques enjambées, Caleb l'avait rejointe et l'avait prise dans ses bras, la soulevant du sol. Elle avait craqué à ce moment là. Toutes les larmes qu'elle n'avait pas versé depuis qu'elle était revenue à Woodsboro coulaient sur ses joues. C'est bon Dora. Je suis là. Ça va aller, maintenant.
Son retour avait été triomphant, malgré les torrents de larmes versés sur l'épaule de Caleb. Le vide était toujours là. Elle espérait toujours le croiser au détour d'un couloir. Elle en était au stade où elle aurait pu lui pardonner n'importe quoi les yeux fermés, même le fait qu'il était parti quatre longs mois sans le lui avoir dit. Elle aurait tout fait pour croiser ses beaux yeux verts, qu'il la prenne dans ses bras, qu'il la rassure de sa voix rassurante. Puis, il y avait eu l'épreuve du casier. Elle avait surmonté la joie débordante de Cameron, les sourires incessants de Thalia, une petite étincelle dans le regard de Caleb qui était revenue, les larmes de joie d'Elena et les regards encourageants de la foule. Finalement, peu de choses avaient changées en son absence et son retour au bercail avait presque été agréable. Dora avait toujours été de ses personnes qui décoraient (trop) leurs casiers. De photos. Son cœur battait la chamade à l'idée qu'elle pourrait revoir, même sur papier, son visage. Chez elle, toute chose se rapportant à Ezeckiel avait disparue, provoquant une grande dispute entre Blackwood père et fille. Son seul réel espoir résidait dans ce foutu casier. Elle prit une grande inspiration, le déverrouilla sans aucune hésitation et resta bouche bée. J'ai pris la liberté de faire un peu de ménage. J-Je pensais que ça serait plus facile pour toi et puis.. Déjà, Dora ne l'écoutait plus. Elle attrapa une photo de groupe. Déchirée. Comme son cœur. Comme s'il n'avait jamais existé. Elle reposa le cliché doucement, sa gorge se serrant un peu plus au fil des secondes. Elle se mit à jouer distraitement avec sa gourmette. Celle qui lui avait offerte. Qui n'avait jamais quitté son poignet droit, comme si sa vie en dépendait. Une minime preuve qu'il a avait existé. Qu'elle ne devenait pas folle. Tu m'en veux pas? Ç-Ça va? J'suis déso- - Ça va, Lena. Ça va. Caleb passa autour de ses épaules et la sonnerie retentit. Il fallait continuer, essayer d'oublier. Plus facile à dire qu'à faire.

no escape from reality
I SOMETIMES WISH I'D NEVER BEEN BORN AT ALL
[size=11](janvier 2006) Cela faisait cinq mois que tout allait mal. Déjà que ce n'était pas fameux avant, c'était de pire en pire. Elle avait déserté l'appartement, vivait exclusivement mais pas officiellement avec Caleb et sa petite-amie. Elle ne parlait plus, ne mangeait plus, ne dormait plus, pour le peu qu'elle dormait avant. Elle avait déraillé, pété un plomb. Elle n'était plus que l'ombre d'elle-même, elle s'était même teinte en blonde durant une de ses crises de folies. Comme pour se prouver à elle-même qu'elle avait encore du pouvoir sur son corps, qu'elle pouvait encore se contrôler. Bon, le blond ne lui allait pas aussi bien que son brun habituel, mais soit. Elle retrouverait sa couleur naturelle lorsqu'elle irait mieux. En attendant, elle restait assise, en tailleur, sur son fauteuil, face à la fenêtre. Elle observait les flocons tomber. Hum, Do? Je peux te parler? Elle acquiesça d'un signe de tête et son meilleur ami la contourna, s'assit sur le rebord de la fenêtre, se pencha et prit les mains de Dora dans les siennes. Il avait l'air presque aussi fatigué qu'elle. À la surveiller, la consoler, rester avec elle pendant ses insomnies. Il allait mal et tout cela, c'était à cause d'elle. À cause de leur amour fraternel trop envahissant. Toutefois, il y avait cette petite étincelle dans ses yeux. Chose qui intéressait Dora. C'était la seule chose qui la motivait depuis de longs mois. L'excitation lui tordait l'estomac. C'était une bonne nouvelle. Elle le savait. Jess est enceinte. Je vais avoir un bébé! Et là, un même sourire éclaira les deux visages épuisés des Doleb. Le premier de Dora depuis des lustres. Un grand sourire éclatant, d'une oreille à l'autre. Un sourire qui lui faisait mal, un sourire bien trop grand. Mais un sourire honnête et sincère. Son meilleur ami allait être père. Ils étaient jeunes, bien trop jeunes. Jess et Caleb n'avaient que vingt-trois ans, tout comme Dora. Mais qu'importe. Un bébé, c'était une bonne nouvelle! Félicitations! Elle sauta au cou de son meilleur ami. C'était sincère et il le savait. C'était un double bonheur pour lui. Une meilleure amie heureuse et un bébé à venir. N'était-ce pas parfait? Elle s'assit de nouveau, le sourire éclairant toujours son visage. Avec Jess, on voulait savoir si.. Si tu voulais bien être la marraine. C'était une mauvaise idée. Comment demander à une fille totalement dépressive, même pas capable de s'occuper d'elle-même, d'assurer cette tâche? Mais il avait confiance. Caleb avait toujours confiance en Dora, quoi qu'il arrive. Ce qui mit un peu plus de chaleur dans le cœur de Blackwood. J'en serais ravie.

(mai 2006) C'est moi! D'une voix claire et avec bonne humeur, Dora entra dans la maison de Caleb et Jessica. Son état s'était considérablement amélioré au fil des mois, et elle revenait tout juste de chez le coiffeur, bref, c'était la belle vie. Toutefois, son sourire disparu d'un coup en entrant dans le salon, en trouvant Caleb penché sur une Jess, enceinte de sept mois, en mauvaise posture. Wow, se passe quoi là?! Caleb releva la tête vers sa meilleure amie, et lorsque leurs yeux se rencontrèrent, Dora vit parfaitement qu'il paniquait. C'est pour maintenant. Et elle se mit à paniquer aussi. Elle passa un bras dans le dos de Jess, passa le bras de la jeune femme au dessus de ses épaules, et aida Caleb à l'apporter à la voiture, avant de filer en vitesse à l'hôpital. Désolé, Mr Beckenridge, vous ne pouvez pas entrer. Alors que Caleb commençait à s'engueuler avec le doc, Jessica, en plein travail, attrapa la main de Dora, la força à se pencher vers elle. Promets-moi que tu t'occuperas d'eux, Do. Toutes les deux le savaient, il y aurait quelque chose de terrible à l'issu de cet accouchement. Dora déglutit. Évidemment, pas besoin de- - Promets-le moi, c'est tout ce que je te demande. Les larmes se mirent à couler des yeux de Dora alors que les chirurgiens, infirmières arrivaient. Je te le promets.
Au bout de longues heures à attendre dans la salle d'attente, le médecin vint voir Dora et Caleb, avec une bonne et une mauvaise nouvelles. Caleb était dévasté et cette fois, c'était Dora qui était là pour lui.


we're just two lost souls
SWIMMING IN A FISH BOWL
(mars 2009) Tiens, Do, c'est du beau gosse là. Katia indiqua ledit "beau gosse" du doigt à la brune, posa un verre de vodka devant elle, avant de repartir à son travail. C'était un samedi soir comme un autre, mais Dora n'avait pas le cœur à faire la fête. C'était la première fois depuis deux ans qu'elle mettait un pied dans la boîte de nuit locale. Habituellement, elle aurait été danser avec Lena, Cam et les autres sur le dancefloor, foutre de l'ambiance comme elle savait si bien le faire. Mais là.. Elle n'avait plus la motivation à rien. Elle leva la tête et rencontra le regard d'acier d'un beau jeune homme, un brun ténébreux. Terriblement son style et dangereusement attirant. Mais elle n'était pas d'humeur, parce que oui, Blackwood a un caractère de merde et en en faisait pâtir tout son petit monde. C'était comme cela, c'était naturel chez elle. En un clin d'œil, le beau brun se retrouvait à côté d'elle. Ça devrait interdit pour une si jolie femme d'avoir l'air aussi déprimée. Elle roula des yeux. Un mec lourd, et d'un! Elle se tourna légèrement pour faire place à ce dernier. Vu son accent, c'était sans aucun doute un italien. Moi, c'est Andrea. Mais tout le monde m'appelle Drea. Elle arqua un sourcil, prit une gorgée de la boisson qu'il lui avait offerte. Il attrapa sa main et l'embrassa, son regard ne quittant pas celui de Blackwood. Et bien, merci pour le verre.. Andrea. Il haussa les sourcils à son tour. Décidément, cette brune, elle lui plaisait bien. Cela faisait quelques temps qu'il était à Woodsboro, et il allait repartir d'ici deux-trois jours. Et il aurait bien voulu, hum, disons faire connaissance avec cette brune farouche. Dora Blackwood ne serait pas tout le monde, à ce que je vois. La jeune femme l'observa, les yeux ronds comme des soucoupes. Bon, elle avait sa belle réputation en ville, tout le monde la connaissait, mais elle ne pensait pas que même les nouveaux s'y mettaient. Cherches pas, Drea, on finira pas dans le même lit. Elle lui fit un clin d'œil, et ce fut au tour de l'italien d'être étonné. Décidément, les femmes, elles l'étonneraient toujours. Elle se glissa vers lui, lui murmura à l'oreille. Du moins, pas ce soir.
Ni les autres d'après, ni pendant les trois années d'après.

(août 2010) Elle ne savait toujours pas pourquoi il avait fallu qu'elle mette un pied dans cette baraque. Tous les jours pendant une dizaine d'années, elle avait fait un gros détour pour aller au Manoir Blackwood, tout pour ne pas passer devant cette maison. Et pourtant, elle était à l'intérieur, maintenant, au beau milieu de l'année. Elle avait été attiré par une lumière à l'étage, comme un papillon de nuit. Parfois, elle détestait le fait qu'elle soit particulièrement curieuse et qu'elle ne prenait pas toujours le temps de réfléchir à ce qu'elle faisait. Du coup elle était là, dans le salon, se sentant particulièrement débile au milieu de tous ces cartons qui n'attendaient qu'à être déballés. C'était étrange pour elle, après tout, la maison Beckenridge avait été déserte pendant dix longues années.. Même Caleb, qui était un Beckenridge, ignorait pourquoi. Elle entendit du bruit et se figea. Merde. Elle n'avait plus qu'à prier pour que le locataire n'appelle pas les flics. Elle fit un pas, trébucha sur quelque chose, et tomba net dans les bras protecteurs d'un beau jeune homme, de son âge. Qui lui avait l'air terriblement familier. Dora? Elle fit brusquement un pas en arrière, s'éloignant du "revenant". Elle manqua de se casser la gueule, encore une fois, mais arriva à se stabiliser sur ses deux pieds. Elle était bouche-bée, rougit en remarquant qu'il était torse nu, et elle passa une main distraite dans ses cheveux. Euh.. Salut. Excuses-moi, j-j'devrais y aller. Elle aurait peut-être dû lui gueuler dessus, le frapper, l'insulter, lui demander des explications, pleurer peut-être. Mais non. Lâche comme elle était devant lui, elle fit demi-tour, s'apprêta à partir lorsqu'il lui attrapa le poignet. Laisses-moi t'expliquer. S'il te plait. Même si elle étouffait dans cette pièce, même si elle ne voulait rien savoir aujourd'hui, elle le laissa parler. Et il lui expliqua tout. Comment lui en vouloir après ça? Faut vraiment que j'y aille.. A plus?


no light in your bright blue eyes
I NEVER KNEW DAYLIGHT COULD BE SO VIOLENT
(octobre 2012) Oses me dire que t'as pas aimé, Dora. Il lui attrapa le bras, la fit pivoter vers lui. Elle le regarda droit dans les yeux, le regard dur. Finalement, un beau samedi soir, Drea avait réussi à avoir ce qu'il voulait, du moins au départ : le corps de Dora, pour lui tout seul. En tête à tête, corps à corps, pour une nuit. Mais maintenant, au bout de trois ans, il s'était rendu compte qu'il voulait beaucoup plus que cela. On était bourrés. Oui, ça il le savait. Mais cela n'enlevait en rien que Dora, et bien, c'était sans aucun doute le meilleur coup qu'il n'avait jamais eu. Peut-être parce que, pour lui, ça n'était pas que de la baise. Un coup comme ça, une nuit parmi tant d'autres. Elle remit correctement le col de sa chemise, ferma les boutons sur son charmant soutien-gorge en dentelle noire, tourna à nouveau le dos à Drea. C'était rien alors? Elle, qui s'était penchée en avant pour récupérer une de ses chaussures se releva d'un coup. Merde. Elle avait attendu un an pour que ce moment arrive. Elle avait espéré qu'il n'arrive jamais, mais elle y était confrontée, désormais. Les avertissements de Caleb et Cameron s'avéraient vrais. Elle eut soudainement envie de pleurer, et s'en voulu pour ce qu'elle allait faire. Il fallait qu'elle le fasse. Quitte à perdre une de ses amitiés les plus chères, quitte à briser un cœur, il le fallait avant que ça ne prenne des ampleurs trop importantes. Je veux dire.. Pour toi, c'était rien? Évidemment, que c'était quelque chose. Entre elle et l'italien, il y avait ce petit truc, cette étincelle, ce feeling, quelque chose qui crevait les yeux. Elle l'adorait. Trop même. Mais il y avait Zeck. Ça avait toujours été et ça serait toujours Zeck. Alors, elle se contenta de soupirer, mettre ses talons et attraper sa veste en cuir, abandonnée par terre, dans l'entrée. Puis, elle se tourna vers Drea, le cœur battant la chamade et les regrets l'envahissant déjà. Pour moi, non, c'était rien. Ça a toujours été lui, Drea, tu le sais bien. Elle n'eut le temps que d'apercevoir le mine déconfite du beau brun avant de claquer la porte derrière elle. Sans comprendre, les larmes se mirent à couler alors qu'elle se mettait à marcher vers chez Caleb, qui n'habitait pas loin.
Rideau qui se ferme. Applaudissements. Salut au public.


i found the place to rest my head
NEVER LET ME GO, NEVER LET ME GO
(octobre 2012) J'l'aime pas, c'est tout. Dora roula des yeux, referma la porte du frigo et s'assit sur le plan de travail, observant Zeck. Zeck qui détournait le regard, ne voulant définitivement pas croiser les yeux de Blackwood. C'était fou qu'elle continue à lui faire cet effet-là. Après tout, il n'était plus un adolescent amoureux, c'était un homme maintenant. Mais elle arrivait toujours à lui rappeler une chose : il était faible, du moins devant elle. Et pourquoi? Oh, elle savait pertinemment pourquoi, connaissant sa jalousie maladive et l'effet qu'elle pouvait lui faire. Elle voulait juste l'entendre de sa bouche, cette sadique. Elle prit une gorgée de bière, arquant un sourcil. C'était une vengeance personnelle, après qu'elle ai brûlé de jalousie alors qu'il draguait ouvertement cette blondasse débile et inutile durant une soirée de la bande, l'autre soir. J'sais pas. Menteur, pensa-t-elle. C'est la façon dont il te regarde, c'est tout. On dirait que t'es une friandise. Tu mérites mieux que ça. Et il osa lancer un regard furtif vers sa colocataire. Andrea, plus communément appelé Drea, était un sujet de discussion -qui finissait souvent en dispute, en réalité- fréquent chez eux. Trois ans qu'il tournait autour de Dora, trois ans qu'elle l'envoyait bouler, joueuse. Deux ans que Zeck voyait, impuissant, les sentiments de l'italien devenir de plus en plus forts et profonds pour la jeune femme. Sa jeune femme. Sa coloc aussi. Bon, okay, ce n’était pas seulement sa colocataire. Premier amour, qui lui avait échappé, qu'il avait plus ou moins retrouvé, bref, tout un bordel. Elle lui devait beaucoup, il l'avait accueilli à bras ouverts dans sa maison familiale lorsqu'elle avait voulu quitter la maison de Caleb. Malgré tout cela, il la rendait nerveuse, elle ne savait jamais réellement sur quel pied danser avec lui, tellement leur relation variait de jours en jours. Mais cette fois, c'était elle qui avait le dessus. Depuis quelques semaines, une espèce de jeu s'était installé entre eux. Pas besoin de mots ou de règles prononcés, tout se jouait dans le regard. Parfois ils se glissaient des "caps". Qu'est ce qu'elle lui avait dit ce samedi-là? Arrêtes Zeck, t'es même pas cap de me faire du mal. L'enfoiré, il avait réussi. Et là, elle prenait sa vengeance, essayant d'oublier la suite de cette fameuse soirée où finalement, sa vengeance, elle l'avait prit, mais d'une manière dont elle se sentait particulièrement coupable. Faudra t'y faire alors. Il s'étouffa à moitié. Q-Quoi? Elle rit doucement, repassa une main dans ses cheveux, descendit de son plan de travail. Relax. Je ferais rien avec Drea. Elle ne savait pas pourquoi elle avait dit ça. Sentant le mal aise s'emparer d'elle, elle commença à partir, avant qu'il ne voie que quelque chose ne tournait pas rond. Il lui attrapa le poignet, la forçant à lui faire face. Promets-le moi. Elle frissonna à son contact. Et elle eut envie de pleurer, elle se sentit vachement con. Comment lui dire que le mal était déjà fait? Il avait suffit d'un verre de trop, autant chez Drea que chez elle, et boum. Elle n'avait pas le cœur à aller aussi loin. Elle savait que si elle disait tout à Zeck, il risquait de lui en vouloir pour longtemps, malgré toute l'affection qu'il lui portait. Elle savait qu'il pourrait lui pardonner n'importe quoi. Mais si il apprenait qu'elle avait finalement couché avec l'italien, Zeck risquait de mettre beaucoup de temps à digérer cela, même si, officiellement, elle n'avait aucun compte à lui rendre. Alors elle a fait comme elle avait toujours fait ; elle lui a mentit. Elle se sentit vachement mal lorsqu'elle promit. Après cela, elle n'a pas demandé son reste et est vite partie ailleurs.


Dernière édition par Dora C. Blackwood le Jeu 1 Nov - 12:12, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://beascreamqueen.forumsgratuits.com
◊ DYING LIKE A SHOOTING STAR.
avatar
HUMEUR : upset.
EMPLOI : à la tête de l'empire blackwood.
LOGEMENT : #1492 greatview w/ zeck beckenridge.
http://24.media.tumblr.com/b086bad308e46ff371132eac823b6f4c/tumblr_miw8k7omFd1qbtag1o5_250.gif
FEATURING : mila kunis ◊
PSEUDO : aude ◊ hungry eyes.
CREDITS : avatar ◊ hawthorn. gifs ◊ bowlegschester + kunissexual
ICI DEPUIS : 29/09/2012
MESSAGES : 430
faire une cherry pie pour zeck ◊ aller chercher devon à l'école comme l'a demandé caleb ◊ me repoudrer le nez ◊ retrouver mon ipad ◊ éviter drea ◊ parler avec lena ◊ éviter drea ◊ vérifier les serrures de la maison ◊ acheter des fringues ◊ faire les courses ◊ vider le lave-vaisselle ◊ éviter andrea

MessageSujet: Re: (dora) he takes my breath away.   Sam 6 Oct - 20:07

Citation :

REMEMBER WHEN YOU WERE YOUNG,
you shone like the sun
-----------------------------------
les petits trucs en plus
IF YOU REALLY WANNA KNOW ME
Dora a quatre tatouages. (+) Elle possède de nombreuses cicatrices dues à ses chutes et à ses accidents. (+) C'est un aimant à poisse. (+) Elle est excellente derrière les fourneaux, après de nombreux stages auprès des plus grands chefs culinaires auxquels ses parents l'inscrivaient durant leurs déplacements. (+) Également douée en informatique, langues étrangères et un peu la mécanique, Dora a malheureusement plus de difficultés avec le contact humain. (+) Possède un chat noir, nommé Isis. (+) Elle a connu beaucoup de conquêtes d'un soir, mais un nombre restreint de petits-amis, dont un qui l'a profondément marquée.. (+) Elle parle trop vite, souvent sans réfléchir avant. Elle est franche et directe, si bien qu'elle peut s'avérer blessante parfois. Elle parle tellement qu'elle ne fait que s'enfoncer, souvent. (+) Au lycée, elle était cheerleader, capitaine des cheerleaders plus précisément. Douée, sa maladresse semblait disparaître dès qu'il s'agissait de danse ou de gymnastique. (+) A fait de nombreux shooting entant que mannequin lorsque son père lui coupait les vivres. (+) Elle a de nombreuses choses à cacher, son père en connait plusieurs et n'a pas hésité à retourner cela contre sa fille unique. (+) Sa plus grande phobie est de perdre les gens qu'elle aime, être seule. (+) Bien qu'elle déteste la solitude, elle ressent régulièrement le besoin d'être seule avec elle-même. (+) Dès son plus jeune âge, son paternel l'a inscrite à divers cours d'auto-défense, de tir et autres. Elle possède d'ailleurs un permit de port-d'arme, et une arme aussi, planquée bien profondément au fond d'une boîte dissimulée dans sa chambre. (+) Sait jouer de la guitare et du piano. (+) Très douée pour mettre les gens dans sa poche, elle est connue pour être une grande manipulatrice qui n'hésite pas à user de son charme lorsque la situation l'exige. (+) Dora n'a carrément pas de sang-froid, mais elle se soigne. (+) Elle est insomniaque mais son meilleur ami surprotecteur essaie de l'empêcher de prendre des somnifères, il est certain que cela lui fera plus de mal que de bien. (+) Elle connait régulièrement des problèmes de poids. Elle adore grignoter, manger du Nutella et autres, mais dès que ça ne va pas (comme pendant les trois quart de sa vie et actuellement..), elle arrête direct de manger, elle se fout carrément de sa ligne, c'est juste que ça lui coupe l'appétit, elle ne ressent pas le besoin de se nourrir. Ses proches font bien attention à cela. (+) La musique est très importante pour elle. (+) Elle a visité un grand nombre de pays et à chaque fois, elle s'intéresse de près à la culture des habitants, aux traditions et prend une tonne de photos. (+) D'ailleurs, lors de sa dernière période de crise financière, elle s'est retrouvée contrainte de se séparer de son superbe appareil, ça l'a rendue malade. (+) Malgré tout, bonne vivante, elle aime faire la fête mais surtout boire. (+) Sur deux bals de promo, elle a été élue les deux fois reine, alors qu'elle ne voulait pas réellement. La seconde fois, elle n'a même pas été chercher sa couronne. (+) Elle ne croit en aucun Dieu ou autre entité "supérieure". Les esprits, très peu pour elle. (+) D'origine anglaise du côté paternel, elle est totalement accroc au thé. (+) Elle a essayé d'être végétarienne, pendant deux heures. Elle est passé devant un McDo et a craqué. (+) C'est une personne de son temps ; elle a toujours le dernier appareil de technologie, notamment de chez son chouchou, j'ai nommé Apple. Elle casse régulièrement ses portables, mais elle se procure toujours bien vite le dernier iPhone sur le marché. Elle possède, de ce fait, un iTouch, iPhone et un Mac. (+) Sa mère était actrice et est décédée il y a presque deux ans, s'est fait sauvagement assassinée et a été trouvée coupée en deux dans les bois. L'affaire a fait la une des journaux. (+) Fan de films d'horreur, elle s'endort devant les films romantiques. Elle n'a jamais vu Titanic en entier, d'un coup. (+) Elle vit comme bon l'entend, elle fait ce qu'elle veut, quand elle veut. Elle est partie quelques mois à NY sans prévenir personne (ne serait-ce qu'un SMS à son meilleur ami pour le rassurer) il y a quelques temps, ça ne l'a pas dérangée plus que cela.. Sauf le fait que cela a mit fin à son amitié avec Lena. (+) La plupart de ses amis se constitue de gens qu'elle connait depuis le bac à sable. (+) Possède la bande d'amis la plus compliquée du monde : sexe, amour et autres. (+) Elle est droitière mais ne se débrouille pas trop mal de la main gauche. (+) Chez elle, la chance tourne constamment. (+) Si elle a un bon oreiller (à savoir Zeck), elle peut dormir n'importe où, n'importe quand (presque). (+) Elle ne reconnait pas facilement qu'elle a tord. (+) Elle retient très facilement ce que l'on lui dit et ce qu'elle voit, mais met parfois un peu de temps à se rappeler dans les détails. Mais elle peut vous ressortir les détails d'une discussion basique faite il y a des lustres. (+) Une fois, elle a donné cent cinquante dollars à un SDF. (+) Quand elle est de bonne humeur, elle prend un malin plaisir à contredire les autres ou à faire ce qu'ils ne supportent pas. (+) Elle est curieuse et aime savoir tout sur tout, que cela soit de la vie en général ou des petits secrets de ses voisins. (+) Ses yeux se fatiguent très vite et sa vue devient floue souvent. Alors elle est censée mettre des lunettes, elle ne les mets que très rarement. (+) Elle a un don avec les enfants. C'est dans ses projets d'avenir, mais elle se dit qu'elle a le temps. (+) Elle ne se sépare jamais de la bague en or que lui a offert son meilleur ami ni de la gourmette que Zeck lui a offert, a long time ago. (+) Elle ne pleurera jamais ou presque en public. Elle est plus du genre à péter un plomb et à tout détruire sur son passage. (+) A failli mourir trois fois. Une fois de noyade, une fois d'un accident de voiture et une fois d'un cambriolage qui a mal tourné. (+) Grande fan de la saga Harry Potter, elle connait tout sur tout. (+) Elle est confuse au niveau sentimental, mais est certaine que Zeck, c'est le bon. (+) Est comme une mère pour son filleul Devon. (+) Elle n'aime pas lorsqu'une situation devient hors-contrôle, comme en amour par exemple. Elle aime bien avoir le contrôle. (+) Elle est plutôt du genre déterminée ; lorsqu'elle veut quelque chose, il est rare qu'elle change de décisions et elle fini toujours par obtenir ce qu'elle veut. (+) Elle préfère la pluie au soleil, mais déteste la neige. Préfère l'été à l'hiver. (+) Elle a testé beaucoup de choses aux niveaux capillaire et vestimentaire. (+) Elle a été plusieurs fois tentée de marcher dans les traces d'actrice de sa mère ayant un très bon jeu en général, mais la célébrité ne l'a jamais réellement attirée, malgré qu'elle ai fait à plusieurs reprises des red carpet et autres events. (+) Elle déteste se projeter dans l'avenir. (+) La perte de sa mère l'a chamboulée bien plus qu'elle ne l'avouera jamais. Elle souffre aussi beaucoup de ses rapports très négatifs avec son père mais ça, elle l'emportera avec elle dans sa tombe. (+) Au lycée, c'était le genre "je suis populaire, intelligente, gentille avec tout le monde et je mets une bonne ambiance" à savoir, finir chez le principal régulièrement. (+) Il y a des choses dont elle déteste parler au passer. (+) Elle a du mal à laisser aller ses sentiments. Et ravaler sa fierté, c'est d'autant plus difficile pour elle. (+) Elle a une très mauvaise estime d'elle-même. (+) Dora a toujours tendance à voler les fringues des mecs autour d'elle.. (a) (+) Elle est du genre sociable, tout le monde m'aime et j'aime tout le monde, mais d'un autre côté, elle ne fait pas réellement attention à ses relations, sauf les plus proches. (+)

_________________
And in the forest I make my home, Lay down my heart on an ancient stone, And if my heart should somehow stop, I’ll hang on to the hope That you’re not too late. @JamesVincentMcMorrow.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://beascreamqueen.forumsgratuits.com
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: (dora) he takes my breath away.   

Revenir en haut Aller en bas
 

(dora) he takes my breath away.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Camps de Buchenwald, Dora et ses kommandos
» Je hais Dora!!!
» Breath of God
» grille dora
» Vendu : ordinateur Dora (3/5 ans)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
◗ DON'T FUCK W/ THE ORIGINAL :: 05. PLEASE DON'T KILL ME, I WANNA BE IN THE SEQUEL :: Old Stuff-